overcast, rain
Su 16.6.
8/11°
overcast
Mo 17.6.
6/12°
overcast, rain
Tu 18.6.
4/11°

Le nouveau palais, la premiere et la deuxieme cour

Aujourd´hui, dans le Château de Prague, on trouve le bureau du Président de la république, qui occupe les édifices du Nouveau Palais. Nicolla Pacassi, l´architecte de la cour viennoise, construisit ses ailes en 1763 – 71 ce qui unifia ainsi complètement les palais particuliers du Château, surtout ceux qui datent de l´époque de Rodolphe II.

L´entrée principale dans le Château de Prague se trouvait côté ouest en direction de la place Hradčanské. Autrefois, là où se trouve maintenant la Première Cour, il y avait un ravin séparant l´éperon du Château de Prague du Hradčany adjacent. Au cours du 10ème siècle, il fut transformé en une douve profonde qui fut complétée par deux autres fossés au 14ème siècle. Nicolla Pacassi changea l´ancienne entrée dans le Château millénaire en comblant les fossés et il forma de cette manière la surface de la Première Cour. Il s´agit de la cour d´honneur qui est dominée par La Porte des Géants, avec une décoration sculpturale d´Ignazio Platzer (1770–71), et par La Porte Mathias, construite en 1614 dans le style maniériste tardif, qui forme une partie de l´aile occidentale du Nouveau Palais. Sa forme architectonique nous montre l´aspect des autres constructions similaires au Château de Prague, datant de l´époque de Rodolphe. C´est peut-être Giov. Maria Filippi, l´architecte de Rodolphe II, qui en est l’auteur.

L´aile ouest est divisée, à partir du couloir de l´entrée de la Porte Mathias, en deux parties : dans la partie sud, il y a des intérieurs du 18ème siècle de style rococo et la partie nord est dominée par La Salle à Colonnes de Josip Plečnik (1927–31), dont le style original, qui respecte en même temps les traditions, enchanta notre premier président T. G. Masaryk.

La partie nord de l´aile ouest continue jusqu´à la salle la plus représentative de la partie présidentielle du Château de Prague - La Salle Espagnole. Elle fut construite entre les années 1602–1606 par Rodolphe II pour les cérémonies de la cour. La forme actuelle de ses intérieurs est néo-baroque. La Salle Espagnole fut construite en même temps que l´aile nord où étaient situées les écuries dès le début du 16ème siècle. Aujourd´hui, on y trouve la Galerie de peinture du Château de Prague. Bien qu´on ne puisse pas rivaliser avec la richesse de l´époque de Rodolphe, la collection actuelle est son digne successeur (L. Cranach, H. von Aachen, Tizian, P. P. Rubens, J. Kupecký).

La Tour Blanche dans l´aile centrale du Château de Prague servit de prison jusqu´à l´époque de Rodolphe II mais l´empereur passionné d´art y construit un dépôt d´armes, en fait pour ses collections d´armes. Au 2ème étage de la Tour Blanche, on peut voir une partie de la décoration originale de l´époque de Rodolphe – une fresque allégorique du prestigieux Bartolomeo Spranger (des années 80 du 16ème siècle). Il est triste de noter que seule cette pièce unique s’est conservée de l´époque de Rodolphe jusqu´à nos jours.

La surface de La Deuxième Cour est dominée par la Fontaine baroque de Jeroným Kohl (1686), d´un puits Renaissance du 18ème siècle avec un tablier ornementé et de la Chapelle de la Sainte Croix, construite par A. Lurago suivant le plan de Pacassi (1758–63). Le mobilier d´époque de ses intérieurs fut complété au 19ème siècle.

Les ailes du palais autour de la Deuxième Cour servent à présent de représentation et pour le bureau du Président de la République. Les intérieurs rococo et classiques furent complétés après les adaptations réalisées par J. Plečnik, architecte de T. G. Masaryk (1920–34 : Impluvium comme l´espace central de l´appartement du Président à la limite de l´aile sud et de l´aile centrale, Le Salon de la Harpe et naturellement aussi, l´Ascenseur et d´autres pièces). Dans les années 90 du 20 ème siècle, les ailes du Nouveau Palais de la deuxième cour se sont animées grâce à l´art contemporain des oeuvres de B. Šípek (architecte du Président Havel). Au Château de Prague, la tradition se marie à l´époque contemporaine vivante.