overcast, rain
Th 18.4.
8/11°
overcast
Fr 19.4.
6/12°
overcast, rain
Sa 20.4.
4/11°

Dejvice, Letná, Holešovice et Troia

Au nord de Hradčany et du Château de Prague s'étend le quartier Dejvice, mentionné dans les sources depuis 1088; il a gardé longtemps son caractère de province. Les fermes ont été graduellement remplacées par des quartiers de villas. Dans les années 30 du XXe siècle on y a construit un groupe de villas appelé Baba, organisé d'après un projet de régulation de Pavel Janák. Les perles de l'architecture fonctionnaliste sont l'oeuvre des meilleurs architectes de la Première République (J. Gočár, J. Krejcar, A. Beneš, J. Gillar etc.).

A l'est du quartier voisin de Dejvice, Bubeneč, s'étend la réserve royale Stromovka, utilisée depuis 1320 par Jean de Luxembourg. Rodolphe II y aménagea des étangs ainsi qu'une galerie, au début du XVIIe siècle. Depuis 1804, la réserve a été rendue accessible au public par le vice-gouverneur, le comte Chotek, et le pavillon de chasse de Vladislav de Jagellon et Rodolphe II a été transformé par Jiří Fischer en Pavillon d'été du Vice-gouverneur (Místodržitelský letohrádek). Après 1845, la réserve a commencé à se transformer en un jardin anglais. Cette oasis romantique est aujourd'hui un monument naturel protégé.

A l'est, Stromovka se termine par le complexe du Parc d'Expositions de Prague (Výstaviště Praha), qui, dès la fin du XIXe siècle, sert non seulement de lieu d'expositions et de foires, mais aussi de centre de loisirs. On a transféré ici les célèbres kermesses de la Saint-Mathias, mais vous y trouverez aussi une piscine couverte, des stades, des théâtres, un cinéma, le Lapidarium du Musée National et bien d'autres distractions sportives et populaires. Les contructions réalisées à l'occasion de l'Exposition anniversaire de 1891 sont remarquables. La combinaison de styles historiques, de fer et de verre représente un témoignage intéressant de l'art du XIXe siècle. La Fontaine Křižík, rénovée pour l'Exposition anniversaire de 1991, est par contre une création technique moderne. Au bord du Parc des Exposition se trouve le Planétarium et un petit pavillon contenant un Panorama de la bataille de Lipany spectaculaire, peint par Luděk Marold (1898). La scène et les accessoires entraînent le spectateur au milieu du tumulte de la bataille de 1434.

Au nord, le parc Stromovka est entouré de la Vltava, à l'est de Holešovice, et au sud d'une zone étroite de pâtés de maisons qui le séparent de la plaine Letná. Au bord de celle-ci se trouve le Musée National Technique (Národní technické muzeum) dont les riches collections attirent les amateurs de voitures historiques et de conquêtes techniques de toutes les époques. Sur la plaine de Letná s'étendent les Jardins de Letná (Letenské sady) qui renouent directement avec le jardin "Chotkovy sady" situé au-dessous des Jardins royaux du Château de Prague. De nos jours, les jardins sont reliés par une passerelle ("Lávka"), transformée en 1995 par l'architecte Bořek Šípek; elle surplombe la route "Chotkova silnice". Ainsi, le Château de Prague a gardé jusqu'à aujourd'hui une grande partie de son environnement naturel. A part les espaces verts apaisants, terrains de sport et restaurants, on peut également admirer des oeuvres artistiques tels que le Pavillon de Hanau (Hanavský pavilon) de style moderne provenant de l'Exposition Anniversaire de 1891, qui fut transféré ici après 1898, ou un beau restaurant à vue panoramique, Restaurace Praha originaire de l'exposition mondiale célèbre Expo 1958 qui se déroula à Bruxelles. Cette oeuvre extraordinaire pour son époque (de J. Hrubý, Zd. Pokorný et Fr. Cubr) a été récemment reconstruite.

Le régime communiste avait de grands projets avec Letná. Dans les années 50, on creusa au-dessous de cette plaine le Tunel de Letná (Letenský tunel), reliant celle-ci à la Vieille Ville; au-dessus fut érigée une sculpture colossale de J. V. Staline et de ses compagnons d'armes. Peu après l'achèvement de ce géant, on a commencé sa démolition non moins laborieuse, car les pratiques déméritoires du héros ont été progressivement révélées. Finalement, le temps a balayé même l'intemporalité du socialisme. Au cours de la Révolution de velours, une manifestation, à l'occasion d'une grève générale, a rassemblé à Letná cinq cent mille personnes. C'était la dernière goutte qui fit tomber l'ancien régime. On remplaça Staline par un Chronomètre (Chronometr), symbole d'une nouvelle époque.

Le quartier Holešovice est séparé de Letná par une frontière passant entre le Parc d'Expositions et le bord est du Jardin de Letná. Bubny, à l'origine un village de pêcheurs, s'est intégré à Holešovice, commune royale; à partir du XIXe siècle, l'ensemble s'est transformé en zone industrielle. L'époque moderne a apporté la prospérité. Les usines ont été déplacées d'ici sur l'autre rive de la Vltava, et Holešovice est devenu un quartier surtout résidentiel. Les constructions néo-Renaissance et de sécession ont été parachevées par des perles fonctionnalistes, comme par exemple le célèbre Palais des Foires (Veletržní palác, des années 1925-28).

Holešovice, Letná et Stromovka sont encadrés par la Vltava de sorte qu'ils forment une sorte de presqu'île. Au nord de cette presqu'île s'étend Troia (Troja). A l'origine, la commune s'appelait Ovenec, mais la magnifique construction du château des Sternberg, Troia, a donné un nouveau nom à ce lieu. Le château fut construit entre 1679-85 par Jean-Baptiste Mathey et servit de résidence d'été à Václav Vojtěch de Šternberk. Les décorations baroques des intérieurs et du jardin servent aujourd'hui à la Galerie de la Ville de Prague. Sur la pente au-dessus du château s'étend le Jardin Botanique, édifié en 1969; à côté du château commence le complexe du Jardin Zoologique dont la superficie est de 45ha, et qui est ouvert aux visiteurs depuis 1931. Parmi ses curiosités, on compte non seulement l'utilisation abondante de la richesse et du relief du paysage, mais aussi l'élevage du cheval Przewalski. Cette espèce de cheval disparu en pleine nature est en réalité un animal préhistorique vivant.