overcast, rain
Th 18.4.
8/11°
overcast
Fr 19.4.
6/12°
overcast, rain
Sa 20.4.
4/11°

Libeň, Vysočany, Karlín, Žižkov et Vinohrady

Sur la rive droite de la Vltava, au sud de Troia, le long de la Nouvelle Ville, s'étend une zone de quartiers urbains (tels que Libeň, Vysočany et Karlín), où des anciens villages romans ou gothiques s'étaient peu à peu transformés en fermes agricoles et pavillons d'été; au XIXe siècle, ces quartiers ont été complètement incorporés à la ville et ils sont devenus des zones industrielles et résidentielles.

Karlín est un peu différent. Jusqu'en 1817, on trouvait sur cet endroit des jardins potagers prospères et le légendaire pavillon d'été Růžodol des Schönfeld où avaient lieu les représentations du théâtre tchèque depuis le XVIIIe siècle. Parmi les constructions originales s'est conservée celle des Invalides (Invalidovna). Mais l'année 1817 a tout modifié. Cette année-là fut fondé le faubourg de Karlín, appelé d'après le nom de la femme de François Ier, Carolina Augusta, en suivant un programme fixe de dispositions conforme aux règles de l'urbanisme classiciste. Bientôt, on a vu croître des immeubles en style Empire, en partie conservés jusqu'à nos jours. Karlín est devenu le quartier le plus moderne de Prague. C'est ici qu'est née la première usine à gaz assurant l'éclairage public qui s'est répandu à travers toute la ville de Prague, et que les premiers tramways ont été mis en marche. Les bâtiments des manufactures et usines hors d'usage ont été menacés de démolition ce qui aurait causé la destruction du caractère du quartier, mais en 1999, on acheva la construction du palais Karlín (palác Karlín) et en 2001, le Corso Karlín. Le célèbre Riccardo Beaufil a utilisé les vieux murs des usines pour suspendre sa construction contemporaine en verre et acier et l'objet de David Černý lui a donné une vie originale. Un nouveau centre est ainsi en train de naître à proximité du vieux centre, la Place de Karlín (Karlínské náměstí).

La colline boisée de Žižkov voisine avec la partie sud de Karlín; sous ses pentes sud se trouve le quartier du même nom, qui, plus loin au sud, renoue de façon continue avec un autre quartier, Vinohrady (Les Vignes). Au Moyen âge, la région était couverte de vignes au milieu desquelles on a vu plus tard croître des fermes et des pavillons d'été. Mais ce ne fut pas toujours un lieu tranquille. Sur la colline de Žižkov, originellement appelée Vítkov, les hussites ont rompu, en 1420, le siège de Prague, et une énorme armée des croisés de Sigismond de Luxembourg comptant cent mille hommes s'est enfuie, prise de panique. Ce grand triomphe des guerres hussites est rappelé par le Monument de la libération nationale de Vítkov (Památník národního osvobození na Vítkově) de 1929-32. En 1931-41, Bohumil Kafka a créé pour Vítkov une sculpture monumentale en bronze de Jan Žižka, général victorieux des hussites. Il s'agissait alors de la plus grande statue équestre du monde (9m de hauteur ainsi que de largeur, poids presque 17 tonnes.) Outre la commémoration de la victoire des hussites, son but était de célébrer les légions tchécoslovaques de la Première Guerre mondiale; le Musée de la Résistance et de l'Armée au pied de Vítkov a le même objectif. Du haut de Vítkov, les touristes peuvent profiter d'un inoubliable panorama.

Au cours d'une peste horrible qui débuta en 1680, on fonda, au pied de Vítkov, un cimetière de la peste qui est devenu depuis 1784 le cimetière principal de Prague (cimetières d'Olšany, Juif et de Vinohrady). Le Cimetière Juif est le lieu du dernier repos de Franz Kafka, celui d'Olšany est la demeure des dépouilles mortelles de la majorité des personnages célèbres de Prague de notre temps. Au XIXe siècle, Žižkov s'est séparé de Vinohrady, car il est devenu un quartier ouvrier, tandis que Vinohrady s'est transformé en un quartier luxueux résidentiel. Le présent est entré aussi dans cette partie de Prague - en forme de Tour de télévision Prague dans le Jardin Mahler, construite entre 1987-90, qui est devenue la nouvelle dominante de la ville (216m). David Černý l'a décorée de bébés géants.